Book Creator

Jean de La Fontaine

by Elena Scripnic

Pages 2 and 3 of 13

La vie et la création de Jean de La Fontaine
Scripnic Elena, EF191SE
Loading...
Jean de La Fontaine
biographie


Jean de La Fontaine, né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry et mort le 13 avril 1695 à Paris, est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure pour ses contes. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.


Les fables de La Fontaine les plus connues sont :
Le Corbeau et le Renard.
Le Lièvre et la Tortue.
La Cigale et la Fourmi.
Le Loup et l'Agneau.
La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le Boeuf.
Le Chêne et le Roseau.
Le Renard et la Cigogne.
La Laitière et le pot au lait.
Loading...
Jean de la Fontaine
Loading...
Contexte historique:
Régime politique : Au XVII siècle, le régime politique repose sur l'absolutisme, qui désigne une forme de régime politique, généralement monarchique, dans lequel le pouvoir central ne souffre d'aucun contrepoids institutionnel, parlementaire, traditionnel ou constitutionnel. En outre, le roi est le seul détenteur de tous les pouvoirs en France et aucunes institutions ne peut s'opposer à ses décisions. Au XVIIème siècle, 3 classes différentes se distinguent: la noblesse, la bourgeoisie ainsi que le Tiers-Etat (le peuple). Seul la noblesse et la haute bourgeoisie durant cette période accèdent au privilège d'appartenir à la cour du roi. Une cour hypocrite, utilisant l'art de la parole, de l'éloge afin de se placer le plus près possible de la protection du roi.

Contexte littéraire:
Classicisme: Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison.
Les Contemporains de La Fontaine
Jean Racine (1639 à 1699) est un dramaturge et poète français.
Théâtre:
Alexandre le Grand, tragédie en cinq actes et en vers, 1665
Andromaque, tragédie en cinq actes et en vers, 1667
Athalie, tragédie en cinq actes et en vers, 1691


Harmenszoon Rembrandt (1606 à 1669) est généralement considéré comme l'un des plus grands peintres de l'histoire de la peinture, notamment de la peinture baroque.
Peintures:
La Ronde de nuit
Le Syndic des drapiers
Antonio Vivaldi (1678 à 1741) a été l’un des virtuoses du violon les plus célèbres et les plus admirés de son temps (« incomparable virtuose du violon » selon un témoignage contemporain) ; il est également reconnu comme l’un des plus importants compositeurs de la période baroque.
Sonates:
42 sonates pour violon et basse continue.
25 sonates pour deux violons et basse continue.
10 sonates pour violoncelle et basse continue.
21 sonates (y compris trios) pour divers ou plusieurs instruments.

Isaac Newton (1642 à 1727) est un mathématicien, physicien, philosophe, alchimiste, astronome et théologien anglais, puis britannique. Figure emblématique des sciences, il est surtout reconnu pour avoir fondé la mécanique classique, pour sa théorie de la gravitation universelle.
La fable, ou apologue, est un genre narratif court, en vers ou en prose, transmettant une réflexion morale par le moyen d'une histoire fictive qui l'illustre. 
L'invention de la fable est attribuée à Ésope, un esclave grec du VIe siècle av. J.-C. Le Moyen Âge poursuit la tradition avec les fabliaux et les isopets (petit Ésope). Le plus célèbre des fabulistes français est La Fontaine (XVIIe siècle).
Par son étymologie (le mot « fable » vient du latin fabula, qui signifie « propos », « récit »), fabula en latin, le mot « fable » possède des sens diversifiés : récit oral et plaisant, propos relevant de la conversation, apologue terminé par une moralité. Ainsi se révèlent certaines caractéristiques d’un genre qui remonte à l'Antiquité et dont les fonctions englobent le divertissement, l’enseignement, la réflexion et la critique.
Il désigne un récit de fiction destiné à illustrer un précepte moral.
Le récit développé dans la fable a une fonction divertissante : il met en scène certaines situations plaisantes voire comiques. Le but de l'auteur est de plaire, séduire son lecteur.

Types de fables
Fables animales. Ce sont les plus courants, là où des relations s'établissent entre les animaux, les humains, les dieux ... mais vraiment les protagonistes sont les animaux.
Fables humaines, fables du règne végétal, mythologique, étiologique.
La fable Le Corbeau et le Renard dialogue avec une autre fable également écrite par Jean de la Fontaine, La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. Les deux fables décrivent les qualités négatives de la société dans laquelle nous vivons, la vanité sans bornes du peuple, rendues à travers le prisme du corbeau et de la grenouille.Dans la fable " La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. " la grenouille est envieuse de la taille du boeuf, alors elle veut être aussi grosse que lui, elle veut plus qu'elle n'a et elle n'est pas satisfaite d'elle condition actuelle. Une telle situation se voit dans Le Corbeau et le Renard, où le corbeau, dont la vanité n'a grandi qu'à mesure que le renard le flatte, est la représentation de l'homme qui vit de la flatterie d'autrui. Ainsi, on peut faire une comparaison entre les personnages principaux : la grenouille et le corbeau, eux étant l'incarnation de notre société, jamais satisfaite de ce qu'elle a et qui en veut toujours plus. 

Une autre fable avec laquelle dialogue "Le Corbeau et le Renard" est "Le Loup et l'Agneau". Dans les deux fables, Jean de la Fontaine restitue l'apparence humaine à sa manière naturelle, nous pouvons donc voir comment certains agissent par tromperie et flatterie pour atteindre le but mesquin. Le renard recourt à la flatterie pour recevoir le fromage tant désiré (« Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !/Sans mentir, si votre ramage/ Se rapporte à votre plumage,/ Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. » ) tandis que le loup par la tromperie mange l'agneau sans aucun remords, affirmant que l'agneau est coupable dans cette situation et qu'il doit payer pour son acte : (« Tu seras châtié de ta témérité./ On me l'a dit : il faut que je me venge./ Là-dessus, au fond des forêts/ Le Loup l'emporte, et puis le mange,/ Sans autre forme de procès. »)

La fable dialogue avec le roman "Le Rouge et le Noir" écrit par Stendhal. Les deux œuvres ont pour sujet la société égoïste et parvenue, qui atteint ses objectifs à travers d'autres personnes. Julien Sorel, le personnage principal est le fils d'un charpentier d'une petite ville de France qui rêve d'être important, comme son héros, Napoléon. Afin d'atteindre le but d'appartenir à la haute société, il use de la flatterie et use de la naïveté des femmes : la femme du maire, Madame de Rénal, Mathilde, la fille du marquis pour atteindre et atteindre le but d'être noble.

La fable dialogue avec la tragédie "Le Roi Lear" écrite par William Shakespeare. Le roi se retirant du règne et gouverné par l'illusion de son pouvoir illimité, il partagea son royaume entre ses filles. Cependant, avant de diviser le royaume, il leur demande d'exprimer par des mots l'amour qu'il leur porte. Les filles aînées, Goneril et Regan, méchantes et flatteuses, disent des choses gentilles au vieil homme, exactement ce qu'il voulait entendre. Cette situation est similaire à celle de la fable Cioara si Vulpea. Les filles du roi flattaient leur père de recevoir la part du royaume comme le renard flattait le corbeau de belles paroles pour recevoir la proie. On peut assimiler les personnages, le Roi étant le corbeau avide de compliments et d'affirmations, et les filles du roi ressemblent au renard, gourmandes, flatteuses et aux desseins mesquins.
PrevNext