Book Creator

Un volcan pas comme les autres !

by ROBITAILLE-FEOLI PENELOPE

Pages 4 and 5 of 17

UN VOLCAN PAS COMME LES AUTRES!
Pénélope Robitaille Feoli
Devant moi, je voyais une masse colossale en forme de pyramide: un volcan sous-marin! Je voulus y entrer par le haut mais le cratère était bouché… Les parois brunâtres étaient recouvertes d’une poussière grise qui s’accumulait dans des fissures profondes. Un début de mousse vert foncé commençait à germer sur le bas du volcan. C’est là que je vis l’ouverture par où nous entrâmes.
Une noirceur pénétrante régnait. Quelle fut ma surprise quand je vis l’intérieur! Le bas du volcan était rempli d’eau. Tout le fond était recouvert de coraux aux couleurs pastel et tous de formes différentes; comme des éponges trouées. Au dessus nageait tranquillement une créature qui était le mélange d’une pieuvre et d’un éléphant. L’étrange poisson avait d’énormes oreilles, pareilles à des ailes. À sa droite circulait une bête rouge vif avec un œil globuleux. Pour bouger, elle utilisait une crête qui finissait en piques fins et noirs, tels des couteaux.
1
Une noirceur pénétrante régnait. Quelle fut ma surprise quand je vis l’intérieur! Le bas du volcan était rempli d’eau. Tout le fond était recouvert de coraux aux couleurs pastel et tous de formes différentes; comme des éponges trouées. Au dessus nageait tranquillement une créature qui était le mélange d’une pieuvre et d’un éléphant. L’étrange poisson avait d’énormes oreilles, pareilles à des ailes. À sa droite circulait une bête rouge vif avec un œil globuleux. Pour bouger, elle utilisait une crête qui finissait en piques fins et noirs, tels des couteaux.
2
Loading...
Le haut du volcan, un spectacle lumineux. Je me sentais comme dans un rêve! Que ce soit la faune ou la flore tout brillait dans le noir. Les parois étaient tapissées de fleurs qui allaient du jaune le plus vif jusqu’au bleu le plus fade. Des chemins en lave durcie entouraient les murs. C’est là que je marchais. À ma droite volait un colibri aux plumes légères et un toucan au bec jaune orangé. Une ruche pendait à un chemin en haut à gauche et juste au dessus deux dendrobates bleues sautaient d’un endroit à un autre. Un serpent aux écailles argentées se faufila entre mes pieds.
Loading...
Une agitation soudaine se produisit chez les animaux et étrangement, ils se dirigeaient tous vers le cratère. Les oiseaux fendirent l’air à une vitesse incroyable, les abeilles se précipitèrent hors de la ruche, les dendrobates sautèrent d’un chemin à l’autre sans interruption et même les fleurs se redressèrent vers le haut. Mais que se passait-il? C’est au moment où mes pieds furent mouillés que je compris: la montée des eaux! Je devais me dépêcher, car déjà l’eau occupait la moitié du volcan et ne tarderait pas à engloutir l’entièreté de son volume. De plus, je n’avais pas mon scaphandre! Je fis signe au Nautilus pour qu’il vienne me chercher. Au moment même où il commença à bouger, une horde de bêtes à crête lui bloqua le passage, prêt à l’attaquer…
Loading...
Loading...
3
Loading...
Loading...
Une agitation soudaine se produisit chez les animaux et étrangement, ils se dirigeaient tous vers le cratère. Les oiseaux fendirent l’air à une vitesse incroyable, les abeilles se précipitèrent hors de la ruche, les dendrobates sautèrent d’un chemin à l’autre sans interruption et même les fleurs se redressèrent vers le haut. Mais que se passait-il? C’est au moment où mes pieds furent mouillés que je compris: la montée des eaux! Je devais me dépêcher, car déjà l’eau occupait la moitié du volcan et ne tarderait pas à engloutir l’entièreté de son volume. De plus, je n’avais pas mon scaphandre! Je fis signe au Nautilus pour qu’il vienne me chercher. Au moment même où il commença à bouger, une horde de bêtes à crête lui bloqua le passage, prêt à l’attaquer…
Loading...
Loading...
Loading...
4
Laissé à mes propres moyens, je devais trouver une solution pour rejoindre le navire. Et vite, car l’eau arrivait au deux tiers du volcan. Les multiples scénarios que j’envisageai ne fonctionnaient pas. Tout à coup, un plan se forma dans ma tête: les dendrobates allaient me servir d’appât! L’eau m’arrivait maintenant aux hanches. Je commençai à paniquer et le froid s’empara de mon corps. Sans plus tarder, je cherchai les créatures bleues, en attrapai une dizaine et les assommai d’un coup de poing. Soudain, un puissant courant fit monter l’eau jusqu’à nez. Pris de surprise, je faillis m’étouffer! Une peur énorme surgit en moi; il ne restait plus assez de temps! J’allais sombrer dans ce merveilleux paysage féerique…
Un dernier espoir me fit lancer les grenouilles une à une. Je ne sais par quel miracle les poissons à crête se ruèrent vers les grenouilles!
Avec mes dernières forces, je respirai une grande bouffée d’air et plongeai droit vers le Nautilus. À bout de souffle j’atteignis le navire sous marin!
5
6
PrevNext