Book Creator

Jean de La Fontaine

by Pelin Corina

Pages 4 and 5 of 41

Corina PELIN
JEAN DE LA FONTAINE, un grand moraliste de quatre siècles
Jean de la Fontaine
(1621-1695)
C’est un poète français de grande renommée, principalement pour ses fables. Depuis quatre siècles, ses
fables sont lues, analysées, apprises par cœur des plus jeunes aux plus grands.
Il y met en scène surtout des animaux pour déjouer la censure, afin de critiquer les hommes et dénoncer les grands problèmes de son époque. Les formes imagées lui permettent de transmettre une morale facile à apprendre. En 1668 la Fontaine publie son premier recueil de fables qui sont dédiées au Dauphin, et connaît un immense succès. En 1678 et 1679 paraissent deux autres recueils de ses fables.   
Il est né dans un milieu bourgeois de province.
- Son père était maitre des Eaux et Forêts et Capitaine des Chasses ;
- sa mère négociant à Coulommiers.

Après des études au collège de Château-Thierry, il passe 18 mois à l’oratoire de Paris pour devenir moine. Après le départ de l’oratoire, il reprend des études de droit et devient avocat en 1649.
- Le courtisan : habile, libre, curieux, courageux, jouissant des bienfaits de ses protecteurs sans être jamais leur esclave



- Le poète. La Fontaine fut un poète épris de perfection et l’aisance à laquelle il parvient est à l’opposé de la négligence.
Ce génie à l’allure si spontanée devait polir ses vers avec une extrême patience, pour réaliser des combinaisons métriques d’une délicatesse aussi subtile.
Loading...
Le contexte social, politique, culturel
Loading...
Contexte sociale:
Au XVIIème siècle, 3 classes différentes se distinguent: la noblesse, la bourgeoisie ainsi que le Tiers-Etat (le peuple). Seul la noblesse et la haute bourgeoisie durant cette période accèdent au privilège d'appartenir à la cour du roi. Une cour hypocrite, utilisant l'art de la parole, de l'éloge afin de se placer le plus près possible de la protection du roi.
Loading...
Loading...

Contexte littéraire:
Classicisme: Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison.
Loading...
Régime politique :
L'absolutisme désigne depuis lors le gouvernement monarchique qui s'est épanoui sur le continent européen à la fin du XVIIe siècle et a triomphé en France sous le règne de Louis XIV
Loading...

Contexte littéraire:
Classicisme: Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison.
Loading...
Les contemporains de La Fontaine
Louis XIV (1643-1715) - Le Roi Soleil - roi de France et de Navarre. Traumatisé par la Fronde, rébellion des nobles contre le pouvoir absolu du roi, il s’affirme en roi absolu de droit divin. il impose l'obéissance à tous les ordres, et contrôle les courants d'opinion (y compris littéraires, philosophiques, ou religieux), parmi lesquels le jansénisme à partir de 1660 et le protestantisme au travers de la révocation de l'édit de Nantes en 1685, et construit un État centralisé. 
Richelieu - Un des fondateurs majeurs de l'État moderne en France, il renforce le pouvoir royal. Il soutient les arts, et fonde l'Académie française en 1635.
Les contemporains de La Fontaine
Fouquet
Un homme d'État français de haut rang, surintendant des finances. Il a un pouvoir et une fortune considérables. Promoteur et mécène des arts, il verse à La Fontaine une « pension poétique ».
Jean-Baptiste Colbert
Un des principaux ministres de Louis XIV, en tant que contrôleur général des finances (1665-1683), secrétaire d'État de la Maison du roi et secrétaire d'État de la Marine (1669-1683). Il incite Louis XIV à disgracier son rival Nicolas Fouquet.
La Fable
La fable, ou apologue, est un genre narratif court, en vers ou en prose, transmettant une réflexion morale par le moyen d'une histoire fictive qui l'illustre. 

Type de texte : texte argumentatif

La fable se compose généralement d'un court récit, dans lequel interviennent un narrateur et un ou plusieurs personnages fictifs dont les paroles sont rapportées ; et d'une morale (ou moralité) qui correspond au commentaire que fait le fabuliste à propos de l'histoire racontée.

Eléments compositionnels : humour, une vérité générale, critique ponctuelle, des personnages humains ou animaux, narration, thèmes 


Fonctions: convaincre, persuader, influencer, defendre une opinion
La fable, ou apologue, est un genre narratif court, en vers ou en prose, transmettant une réflexion morale par le moyen d'une histoire fictive qui l'illustre. 

Type de texte : texte argumentatif

La fable se compose généralement d'un court récit, dans lequel interviennent un narrateur et un ou plusieurs personnages fictifs dont les paroles sont rapportées ; et d'une morale (ou moralité) qui correspond au commentaire que fait le fabuliste à propos de l'histoire racontée.

Eléments compositionnels : humour, une vérité générale, critique ponctuelle, des personnages humains ou animaux, narration, thèmes 


Fonctions: convaincre, persuader, influencer, defendre une opinion
Le Corbeau et Le Renard
Intertextualité intrinsèque:

La fable Le Corbeau et le Renard de Jean de la Fontaine fait un dialogisme avec une autre fable de le même auteur Le Lièvre et la Tortue basé sur la ressemblance des personnages. Il y a un parallèle entre le corbeau et le lièvre et le renard et la tortue. Le corbeau, comme le lièvre, était trop fier, trop sûr de lui, tandis que la tortue et le renard connaissaient ses capacités et celles de ses adversaires, ils étaient intelligents et sages. A travers des personnages comme le corbeau et le lièvre, le lecteur apprend que se vanter partout et s’admirer soi-même n’est pas une force mais une faiblesse. Et la voix de l'auteur se reflète dans les répliques du renard et de la tortue qui offrent une leçon importante de la vie.  

On peut aussi voir la reprise du personnage du renard dans d'autres fables de la Fontaine comme Le Renard et la Cigogne, Le Renard et les raisins, Le Coq et le Renard, Le Renard et le Bouc, etc. Le renard est un des animaux les mieux définis dans les fables de la Fontaine. Il est celui qui va dans différents récits présente les différentes faces de l’intelligence humaine avaient le pouvoir séducteur de la parole, de la flatterie, de la tromperie, etc. 
 
Intertextualité extrinsèque

1)    Il existe deux sources à cette fable : la version d’Ésope (« Le Corbeau et le Renard ») et celle du fabuliste latin Phèdre (Macédoine - 10 av. J.-C. - vers 54 apr. J.-C., auteur de vingt-trois fables imitées d’Esope). Les fables de Jean de la Fontaine s'inspirent largement de celles écrites par le fabuliste Ésope. Leur contenu a beaucoup de choses en commun. Mais Fontaine a créé une forme poétique rythmée, usant de sens divers et de morales multiples ;

2)    La fable apparaît également dans la quatrième aventure du Roman de Renart, où Tiecelin le Corbeau, qui avait dérobé un fromage à une vieille dame, s'en fait dépouiller par la ruse de Renart.

3)    En 1982 Jean Poiret y fait allusion dans sa pièce de théâtre Joyeuses Pâques. En 1984, cette allusion est reprise par Georges Lautner dans son film du même nom, adapté de la pièce de théâtre de Jean Poiret.
PrevNext