Book Creator

Les dialogues/monolgues

by L' Agence French

Pages 2 and 3 of 22

Les dialogues/monologues
Atelier Théâtre
Loading...
Table des matières
Loading...
Partie 1 - les dialogues

1. Le loup vert page 4

Dialogue #1 page 5
Dialogue #2 page 6
Dialogue #3 page 7
Dialogue #4 page 8
Dialogue #5 page 9

2. Le petit chaperon rouge page 10

Dialogue #1 page 11
Dialogue #2 page 12
Dialogue #3 page 13
Dialogue #4 page 14

Partie 2 - Les monologues

La cigale et la fourmi page 17
Le petit Prince page 18
Le petit Prince page 19
Le petit Prince page 20
Le corbeau et le renard page 21-22
Loading...
Partie 1
Les dialogues
Le loup vert - dialogue #1
Narrateur: Il était une fois un loup vert, aussi vert qu’une belle pomme verte. Il s’appelait Raoul. 
Un jour, Raoul arrive dans la forêt des loups gris. Or, ce jour-là, les loups gris jouent au foot. Comme Raoul adore le foot, il s’approche, et il dit : 
Raoul: Salut, les potes, ça boume ? 
Narrateur: Les loups gris s’arrêtent de jouer et se tournent vers Raoul. L’un d’entre eux commence à rire! 
Le loup gris:- Vert ! Mais ce n’est pas une couleur pour un loup ! 
Narrateur: Et, Il bombe le torse.
Le loup gris: Gris ! Voilà la seule couleur digne d’un loup ! 
Narrateur: Raoul dit timidement 
Raoul: Mais vert, c’est ma couleur…
Narrateur: Le loup gris répond en riant et en se tapant les cuisses.
Le loup gris: Eh bien, change de couleur ! 
Narrateur: Les autres loups gris rient en se tapant les cuisses eux aussi 
Le loup gris: Ben oui, change de couleur ! 
Narrateur: Raoul s’en va, et en chemin il se dit : 
Raoul: Gris ! Il faut que je devienne gris.
Le loup vert - dialogue #2
Narrateur: Raoul court jusqu’à la ville, et il entre dans une boutique de vêtements. 

La marchande: Vous désirez ? 
Raoul: Des habits, s’il vous plaît.
La marchande: Du vert peut-être… pour aller avec la couleur du visage ?
Raoul: (crie)Ah, ça non ! Pas de vert. Plus de vert. Du beau gris, s’il vous plaît. 

Narrateur: Et c’est ainsi que Raoul retourne dans la forêt, gris de la tête aux pieds : bonnet, jogging, chaussettes, baskets… Il porte même un masque gris. Quand il arrive, les loups gris jouent à la course. Justement, Raoul adore la course. 

Raoul: Bonjour, les amis, ça va ? 

Narrateur: Les loups gris cessent de courir. L’un d’eux remarque la queue, la longue queue de Raoul. 

Le loup gris: (murmure) C’est bizarre, un loup gris à la queue verte…

Narrateur: Au même instant, Raoul pense : « Zut, j’ai oublié d’habiller ma queue ! » En s’enfuyant, Raoul entend les ricanements des loups gris qui se tapent les cuisses
Le loup vert - dialogue #3
Narrateur: Mais Raoul n’est pas un loup à se laisser décourager. Il prépare un grand feu. Quand le feu est refroidi et que les cendres sont bien grises, Raoul s’en couvre le corps tout entier, sans oublier sa longue queue verte. Raoul est si content de lui qu’il sifflote tout le long du chemin menant chez les loups gris. 

Raoul: (réfléchit) Que vais-je leur dire ? Bonjour, les potes ! ou : Salut, les amis ? 

Narrateur: Soudain, un orage éclate, un de ces orages à ne pas mettre un loup dehors.
Raoul, lui, est si pressé qu’il poursuit sa route. Il court pour arriver plus vite. Mais la pluie tombe si fort qu’elle emporte les cendres grises. Bientôt, Raoul se retrouve plus vert que jamais, aussi vert qu’une belle pomme verte sous la pluie. Il rage, trépigne!

Raoul: Puisque c’est ainsi, employons les grands moyens.

Narrateur: Et il retourne à la ville acheter de la peinture, grise évidemment. Raoul se couvre de peinture, il s’en badigeonne, il s’en étale partout : sur la tête, sur les oreilles, sur les pieds et sur le derrière. Sans oublier sa queue, naturellement. 
Pendant ce temps, le soleil revient. Il brille tant que le pauvre Raoul a bientôt trop chaud sous sa couche de peinture. Il transpire, il commence à s’étouffer, ouvrant tout grand sa gueule pour tenter de mieux respirer. 
Le loup vert - dialogue #4
Narrateur: Heureusement, à ce moment-là, une fée passe. Rien qu’à voir Raoul se tortiller, elle comprend immédiatement. Elle lève sa baguette magique et, hip ! hap ! hop ! Elle délivre Raoul de sa carapace grise. 

La fée: As-tu besoin de mes services ? 
Raoul: (gémit) : Gris ! Je voudrais être gris ! 

Narrateur: La fée lève de nouveau sa baguette. Hip ! Hap ! Hop ! Et Raoul devient… poisson. Un poisson rouge. - 

La fée: Ah ! Raté. Mais, dis-moi, ça ne te plaît pas d’être un poisson ? C’est beau, un poisson, ça nage, ça se promène au fond de l’eau… 
Raoul: (pleurniche) Gris ! Je voudrais être gris ! 

Narrateur: elle agite sa baguette. Hip ! Hap ! Hop ! Et Raoul devient… oiseau. Un merveilleux oiseau aux mille couleurs. 

La fée: - Oh, zut ! Remarque, un oiseau, c’est agréable : ça vole, ça traverse le ciel, c’est libre. 
Raoul: (sanglote) Gris, je voudrais être gris. 

Narrateur: La fée agite encore sa baguette. Hip ! Hap ! Hop ! Et Raoul redevient… loup. Un loup vert. 

PrevNext